top of page

‘O spitale de’ Bambule': l’atelier-musée qui soigne les jouets

Dans la très centrale Spaccanapoli, via San Biagio dei Librai, précisément à l’intérieur des écuries du Palazzo Marigliano, se dresse l’Hôpital des poupées. La naissance remonte à 1895, quand Luigi Grassi, scénographe du Théâtre San Carlo, fonda un petit atelier pour la construction de ses décors et pour la réparation et la restauration des équipements utilisés dans les spectacles théâtraux. Peu de temps après, il deviendra un point de repère pour toute la ville, de sorte qu’une femme, un jour, entrant dans la petite boutique, s’exclame "il me semble vraiment O' spitale d’è bambule".

Depuis lors, Luigino Grassi, s’inspirant de cette exclamation, suspend à l’entrée de l’atelier une petite plaque artisanale en écrivant en rouge "Ospedale delle Bambole" sur une tablette en bois avec une petite croix, tout comme un vrai premier secours


Ainsi naît l’Hôpital des Poupées, un véritable centre de réparation de jouets, poupées, peluches et marionnettes : quand on entre dans ce lieu unique, poétique et spécial, on entre dans une véritable clinique de souvenirs. Oui, parce que ce qu’on répare là-bas, ce ne sont pas seulement des "poupées", mais tout l’apport émotionnel que les souvenirs ont, restituant intacts souvenirs et images de l’histoire et du passé, que les poupées elles-mêmes portent avec elles.

2 vues0 commentaire

Comments


bottom of page